jeudi 27 février 2014

La jeunesse sacrifiée dans la presse

Nouvelle enquête sur la jeunesse, ses peurs, son ressentiment, sa révolte à venir, …
Celle-ci est assez intéressante dans la forme et dans la manière. Je vais allier y regarder d'un peu plus près.

Mais, comment ne pas voir que ce type d'enquête commence à devenir un « marronnier » couru par la presse. On retrouve toujours la même dramatisation (« ça va péter ! ») et toujours la même lourdeur dans l'interprétation (la pauvre jeunesse victime des vieux salauds de 68tards et des vieux tout court). Mais la régénération est pour demain : ça va sauter et un nouveau Mai 68 va venir purifier le monde !

De ce point de vue, les titres dans le dossier du Monde me semblent très forcés par rapport aux analyses au fond assez mesurées et prudentes de Cécile Van de Velde et Camille Peugny. Voir Frustrée, la jeunesse française rêve d'en découdre, Cécile Van de Velde et Camille Peugny, in Le Monde du 25/02/2014. Il y a sur ce sujet une sorte de contrainte d'interprétation à gauche (la jeunesse victime de la société) comme à droite (la société est victime de la jeunesse) qu'il faut vraiment dépasser pour arriver à comprendre le phénomène.

C'est pourquoi, je préfère — et cela ne surprendra personne — les analyses pleine de sang froid d'Eric Deschavanne : Jeunesse révoltée, les raisons de la colère, in Le Figaro, 27/02/2014.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire