mardi 24 octobre 2017

L'abeille (et le) philosophe en chinois

Très heureux de cette belle traduction en chinois de L'Abeille (et le) philosophe, à l'initiative de l'éditeur Hu Xiaoyue (Éditions Haitian Publishing House). 

Toutes notre gratitude à Madame Meng Tien pour son travail remarquable. 

Et très honorés d'être les invités d'honneur à l'initiative de l'Institut Culturel Français pour la remise du Prix FU LEI 2017 à Canton le 25 et 26 novembre 2017.
Le Prix Fu Lei
Décerné pour la première fois en 2009, le Prix Fu Lei récompense les meilleurs ouvrages traduits du français et publiés en Chine. Chaque année, un titre de littérature et un essai sont récompensés par un jury composé de huit membres, pour moitié français et pour moitié chinois, tous à la fois francophones et sinophones. A ces huit personnes s’ajoutent pour la dernière sélection les deux lauréats du Prix Fu Lei de l’année précédente ainsi que deux personnalités chinoises du monde littéraire et intellectuel. Comme le veut l’usage depuis 2013, un prix « jeune pousse » est également décerné, pour encourager les nouvelles générations de traducteurs.



« La littérature vise avant tout à comprendre les hommes. Aussi le manque d’expérience empêchera toujours d’apprécier à sa juste valeur la délicatesse d’une œuvre. La connaissance du monde et de la vie n’est pas uniquement affaire d’érudition.
Voilà pourquoi il est très important d’affûter notre sens de l’observation, notre sensibilité et notre imagination, tout en prenant soin d’enrichir notre savoir-faire et d’étendre nos savoirs. Pour être digne des grands maîtres et transcrire pour nos lecteurs la musique de leur âme, il faut se plonger dans la vie vécue, s’intéresser de près aux gens et être curieux de tout. Un écrivain est à la fois un anatomiste de la société, un aventurier de l’âme, un vrai révolutionnaire, un croyant plein d’espoir qui chante autant qu’il pleure le genre humain et déplore les injustices du destin. Pour être le porte-parole de l’écrivain, le traducteur se devra d’être aussi fervent que le croyant, aussi minutieux que l’homme de sciences et aussi assidu et inflexible que le révolutionnaire. »
Fu Lei, 12 mai 1957, Journal Littérature et Art

傅雷翻译出版奖于 2009 年首次颁发,奖励中国大陆译自法语的 年度最佳中文译作。评委会每年评选出虚幻类与非虚幻类(文学与社 科类)获奖作品各一部。评委会由八位评委组成,中法评委各占一半, 均为中法双语专家。终评会议时将邀请上届两位获奖译者和两位中国 文学与思想界著名人士加入评委会参与评选。“新人奖”于 2013 年 设立并沿用至本次评选,旨在鼓励新生代译者。



“文学的对象既然以人为主,人生经验不丰富,就不能充分体会 一部作品的妙处,而人情世故是没有具体知识可以学的。所以我们除 了专业修养,广泛涉猎以外,还得训练我们观察、感受、想象的能力; 平时要深入生活,了解人,关心人,关心一切,才能亦步亦趋地跟在 伟大的作家后面,把他的心曲诉说给读者听。因为文学家是解剖医生, 挖掘灵魂的探险家,悲天悯人的宗教家,热情入沸的革命家;所以要 做他的代言人,也得像宗教家一般的虔诚,像科学家一般的精密,像 革命志士一般的刻苦顽强。”
          傅雷,一九五七年五月十二日,原载《文艺报》 

1 commentaire: